Histoire de la Belle Mirabelle et de son Amour Aveugle

Un projet en cours : illustrations de Christelle Lecuret

De l’avis de tous ceux qui l’avaient approchée, Mirabelle était une ravissante petite fille.
Son père, le Roi, aimait à la promener sur un coussin de velours brodé d’or, et à la montrer à son peuple admiratif. Lorsqu’il avait fini de parader, il la tenait à bout de bras, la regardait encore, l’embrassait longuement à côté des lèvres, et la remettait à sa mère, car son Royaume ne lui laissait que peu de temps à consacrer à sa famille.
La mère de Mirabelle, la Reine, était également une femme très occupée. Sa toilette, toujours somptueuse, lui prenait toute la matinée, et sa coiffure, toute l’après- midi. Elle se faisait masser, parfumer, polir, reluire, et consacrait l’essentiel de son intelligence à des subtilités d’élégance auxquelles seule elle comprenait quelque chose.
Mirabelle avait un frère aîné, qu’elle voyait fort peu, et à qui l’on apprenait l’Histoire, les Mathématiques, l’Escrime et l’Electricité. Mais toutes ces étranges disciplines ne concernaient certes pas une aussi ravissante petite fille…

 

Comments are closed.